Crise Covid-19, vers une accélération de la modernisation de l’informatique ?

Crise Covid-19, vers une accélération de la modernisation de l’informatique ?

Crise Covid-19, vers une accélération de la modernisation de l’informatique ? 1200 776 Conicom

Infogérance, système d’information, télétravail, cybersécuritéConicom revient la modernisation de l’informatique entreprise en raison de la crise sanitaire.

On imagine que la crise n’a pas affecté le secteur de l’informatique entreprise. C’est faux pour ce qui est du marché de l’emploi, en particulier pour les profils juniors. En ce qui concerne les prestataires informatiques, la réponse est plus complexe. En effet, si les entreprises en réponse à la crise ont magistralement poussé l’effort de numérisation, elles ont aussi massivement opté pour une stratégie de réduction des coûts. Ainsi, les projets informatiques ont été repoussé ou annulés de façon massive, qu’il s’agisse d’un renouvellement de poste comme de la mise en place d’une infrastructure…

Et forcément, les SSII en ont fait les frais…

A contrario le marché de l’infogérance a été épargné. Déjà en 2019 la valeur annuelle des contrats d’infogérance a fait un bond de 15% en France par rapport à 2018. Trois raisons principalement motivaient alors les entreprises à recourir à l’infogérance :

  • La réduction des coûts ;
  • L’amélioration des performances ;
  • La concentration sur le métier ;

Avec la crise sanitaire, le marché a littéralement explosé.

En 2020, on estimait à 67% la part des entreprises Françaises à avoir externalisé l’administration et la maintenance de leur informatique.

Changements organisationnelles dictés par les confinements, croissance exponentielle des cyberattaques, campagnes de communication sur le thème du numérique comme frein à la propagation du virus… La prise de conscience des dirigeants sur l’importance des performances et de la sécurité de leurs parcs informatiques a été sans équivoque.

TPE et PME ont été acculées à une brusque transformation… Certaines dans le but de maintenir leur activité, d’autres en vue de préparer l’avenir. Mais quelle que soit la motivation, nous assistons bien à une accélération sans précédent de la modernisation de l’informatique entreprise.

Une organisation définitivement numérique

Si les grosses structures ont accéléré leurs stratégies d’abandon des modèles bi-modaux, les PME poursuivent elles aussi leur immersion dans le Cloud. Leurs plans sont certes plus humbles, mais n’en restent pas moins audacieux !

L’organisation des PME les dote d’une grande agilité, ce qui facilite leur transformation. CRM, collaboratif en ligne, gouvernance cloud, équipes virtuelles… Les projets se succèdent, se déploient simplement et montrent immédiatement leur effet.

L’accélération forcée par la COVID-19 des transitions numériques des PME finit par leur faire découvrir un champ des possibles qu’elles n’imaginaient pas. Performance des équipes, amélioration de la qualité du travail, réactivité… Une nouvelle culture du travail et du management s’installe, enfin.

modernisation de l’informatique entreprise

Digital et offre de service…

Commerces, restaurants et prestataires de services n’ont désormais plus le choix. Click’n’collect, vente en ligne, service à distance… sont les nouveaux standards. La crise les a contraints à s’adapter et – définitivement – numériser leurs offres de service.

Mais à bien y regarder, la crise n’a joué qu’un rôle d’accélérateur. Les dirigeants n’ont pas attendu les confinements pour déployer le numériquecertes à pas feutrés – autour de leurs services. Attentes des clients, réductions des coûts, concurrence des géants du numérique… Les raisons et motivations étaient déjà nombreuses.

Le Covid-19 a fini de conduire les PME vers une évolution naturelle et attendue de leurs modèles économiques. Entreprises et dirigeants commencent à en percevoir les nets avantages ; de nouvelles habitudes s’installent et il semble peu probable que les anciens modèles redeviennent la norme à la sortie de crise…

Le télétravail, la nouvelle norme ?

Nous l’avons déjà vu, les entreprises françaises sont bien loin du modèle californien. Depuis des années, dirigeants comme salariés font preuve de défiance à l’égard du télétravail. Contrôles, autonomie, organisation…  Des craintes partagées expliquant l’échec du modèle en France.

Mais la situation sanitaire ne leur a pas donné le choix. En effet, plus de 37 % des Français ont expérimenté le travail à distance entre avril et juillet 2020. Massivement mal vécu dans un premier temps – les conditions n’étaient pas particulièrement favorables – les mentalités à l’égard du travail à distance ont fini par évoluer. La confiance a dû s’imposer, l’autonomie s’appréhender.

Les témoignages aujourd’hui sont bien différents de ceux d’il y a un an. Employeurs comme salariés se surprennent désormais à en apprécier les avantages : bien-être au travail, regain d’efficacité, flexibilité… Si les deux parties continuent de rejeter le modèle 100% télétravail, le modèle hybride quant à lui séduit de plus en plus.

Le choc Cybersécurité !

Le RGPD avait donné le ton, la sécurité informatique doit être un thème majeur dans l’entreprise. La crise COVID-19 lui a donné raison. En 2020, la cybercriminalité s’est envolée. Des études estiment que 9 organisations françaises sur 10 ont été visées sur cette période par des cybermenaces !

Les ransomwares, malwares particulièrement dévastateurs, ont plus d’une fois marqué l’actualité ces derniers mois. Ciblant les administrations comme les entreprises, les ransomwares gèlent l’activité des structures sans plan de reprise. Et ce ne sont pas là les seules menaces : virus, spyware ou encore phishing sont tout aussi présents et dangereux.

Les PME ont dû revoir à la hâte leurs stratégies souvent obsolètes. Mais une vraie culture de la cybersécurité s’est finalement développée au sein des entreprises. Bonnes pratiques, antivirus, firewall, stratégie de sauvegarde et évidemment plan de reprise sont devenus les maîtres mots des garants de la sécurité de l’information, et ce n’est pas près de changer !

Vers une modernisation de l’informatique entreprise ?

Le numérique a donc été la dernière alternative pour beaucoup d’entreprises. Les solutions existaient déjà, imaginée, prévue et parfois partiellement mises en place. La situation sanitaire a eu un effet boost et accéléré la transformation.

Et l’informatique reste la clé de voute du succès du projet. En effet, les systèmes d’informations ont dû se réinventer : serveurs physiques et virtuels, réseaux, équipements, antivirus, téléphonie… Les chantiers se sont succédés face aux enjeux. L’outil informatique a dû s’adapter, se moderniser pour répondre aux besoins des organisations en support au numérique ; et ainsi fournir les moyens et les services nécessaires aux équipes, clients, partenaires et fournisseurs.

L’informatique entreprise est à la base d’une transition numérique réussie. Les études démontrent que les dirigeants l’ont bien compris.

Transformation des entreprises, modernisation de l’informatique entreprise … on trop longtemps été considérées comme des stratégies obscures réservées aux multinationales et start up. La crise COVID-19 nous prouve que c’est absolument faux.

Le basculement à grande échelle des entreprises vers le numérique ces derniers mois en est la preuve. De plus, il s’inscrit dans une continuité. Doté d’une informatique agile, performante et sécurisée, TPE et PME peuvent mener à bien leurs projets ambitieux, affronter la crise avec succès et adopter une nouvelle dynamique. Beaucoup le font déjà avec succès.

Alors qu’attendez-vous pour transformer votre informatique en un moteur de développement ?

    Call Now Button